mercredi 7 juillet 2021

Rencontre avec Victor Dixen - partie 2 : focus sur la saga Phobos

 

Résumé : Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Phobos est une saga de science-fiction dont le premier tome a été publié le 11 juin 2015 aux Editions Robert Laffont, collection R. Elle est composée de 4 tomes et d'un tome compagnon centré sur les garçons sélectionnés, intitulé Phobos : Origines.

Parue le 9 juin 2021

Les 3 premiers tomes sont disponibles en poche mais si la saga refait parler d'elle, c'est surtout parce qu'elle va être adaptée en B.D. Le 1er tome est d'ores et déjà disponible aux éditions Glénat. Victor nous a confié qu'il y aurait au total 11 tomes : 2 B.D pour le tome 1 & 2, 3 B.D pour les tomes 3 & 4 et 1 B.D pour Phobos : Origines.

Aussi, il a été approché par Netflix pour une adaptation en série, les négociations sont allées assez loin. Nous espérons que la sortie de la B.D relance leur intérêt. C'est une saga très cinématographique, c'est pourquoi ça correspond également très bien au format bande-dessinée. 

On croise les doigts, j'adorerai voir Phobos à l'écran !


Les 3 premiers tomes de Phobos ont été traduits en anglais et publié par la maison d'édition anglaise Hot Key Books. Les couvertures sont superbes !

Victor à propos de Phobos
 

"La science-fiction ce sont des questions d’actualité souvent qui captent mon attention et me pose question de manière assez viscérale parce que je pressens que notre futur va être transformé.

Dans la série Phobos, c’est la conquête spatiale qui est un thème qui me passionne depuis longtemps. Lorsque j’ai commencé à l’écrire on parlait de plus en plus de Mars, comme la nouvelle frontière du genre humain. Il y avait un peu la même excitation que ce qu’on a connu pour la Lune dans les années 60.

J’ai commencé à réfléchir en 2013/2014 et c’est le moment où j’ai écrit. Il est paru en 2015 et depuis ça s’est confirmé, cet engouement pour Mars avec les rovers envoyés par la NASA. Je me suis un peu dit c’est le moment d’écrire, ça se passe pour de vrai, la première mission martienne.

J’ai réalisé qu’on était ici sur terre entourée d’écrans à travers nos télé-réalités, nos smartphones, nos réseaux sociaux qui nous enferment un peu à travers une injonction de représentation de soi et ça m’a semblé intéressant, ce contraste entre l’infini de l’espace, qui s’ouvre à nous. Là c’est vraiment une nouvelle aire de conquête spatiale et ces écrans, cette prison qui nous enferme, ça a donné naissance à cette idée de jeu de télé-réalité dans l’espace, cette mission martienne qui est filmée 24h sur 24.

La technologie est à la fois effrayante et pleine de promesses, ça dépend ce qu’on en fait. Mais c’est vrai que dans la technologie de l’information, les réseaux sociaux, les écrans, à la fois ça nous permet de reprendre contact avec le monde entier, ça c’est quelque chose qu’on n’a jamais connu dans l’histoire de l’Humanité. Et en même temps les personnes interrogées par les sociologues disent avoir l’impression qu’elles n’ont jamais été aussi seules. Il y a une espèce de paradoxe que j’ai essayé d’explorer à travers cette émission."

Extrait de la B.D

Pourquoi le titre Phobos ?

"C’est le nom de l’une des lunes de Mars. Les noms des planètes sont inspirés de la mythologie. Le Dieu Mars sur les champs de bataille, le Dieu de la guerre, était, dit-on, accompagné de ses 2 fils jumeaux Deimos, la Terreur et Phobos, la Peur.

Phobos est un thriller spatial, car ces 12 jeunes gens qui partent vers Mars sont suivis par des milliards de spectateurs, on ne leur a pas dit que la base martienne n’était pas viable. Le but des organisateurs du show de la télé-réalité, c’est simplement de faire le maximum d’argent par les recettes publicitaires pendant les 5 mois de voyage, donc un thriller vraiment. Ce jeu romantique qui semble très fleur bleue au départ va très vite se muer en course pour la survie. Et du coup le nom de Phobos me semblait très intéressant."


Cela pourrait-il se produire ?

"C’est tout à fait possible. Lorsque j’ai commencé à écrire, la conquête spatiale était encore entièrement le fait des gouvernements. Depuis les capitaux privés ont pris le relais, on a vu Thomas Pesquet partir à bord d’une fusée SpaceX d’Elon Musk. Donc la NASA commence à sous-traiter à des entreprises privées. Elon Musk d’ailleurs, n’a pas caché ses plans de conquête martienne qui concurrencent ceux de la NASA. Et il entend aller encore plus vite. Quoi pour moi c’est à la fois une promesse car ça donne un coup d’accélérateur à la conquête spatiale mais en même temps une menace car ce rêve de l’Humanité pourrait devenir le rêve d’un seul homme.

C’est toujours ces questions d’actualité qui sont à la fois chargés de promesses et de menaces qui m’inspirent."


Du livre à la bande dessinée
 
C'est Victor lui-même qui a écrit le scénario de la bande-dessinée et choisi Eduardo Francisco pour illustrer son histoire. Il voulait du réalisme et des détails, c'est pourquoi son choix c'est porté sur Eduardo. Il a notamment travaillé pour DC Comics et Dark Horse. Il a également créé de nombreuses illustrations et concept art pour la télévision et les studios de jeux vidéos. Le travail de colorisation est extrêmement important, c'est Chiara Di Francia qui l'a réalisé. Le lettrage a été fait par Fabio Amelia.

A la fin de la B.D vous pouvez retrouver les secrets de fabrication.

C'est une saga que j'ai beaucoup aimé lire et qui m'a beaucoup surprise, c'est un plaisir de la découvrir sous un nouveau format. L'histoire prend vie sous nos yeux, c'est une réussite totale pour moi. Le tome 2 est prévu pour l'année prochaine !

Dédicace de ma B.D Phobos avec l'héroïne Léonor, la française du groupe des prétendantes

La dernière partie sera consacrée à sa nouvelle saga Vampyria dont le tome 2 vient de sortir.
 

2 commentaires :

  1. Ça me donne envie de les relire surtout que je n'ai jamais lu le dernier je crois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dernier, c'est celui que j'ai le moins aimé. J'ai commencé à les relire en audio ^^

      Supprimer

Merci pour ton commentaire, à très bientôt pour le prochain article :)