samedi 29 mai 2021

Sortie ciné #1 : Slalom de Charlène Favier



Slalom de Charlène Favier

Écrit par Charlène Favier & Marie Talon

Avec Noée Abita, Jérémie Renier, Marie Denarnaud,
Muriel Combeau, Maïra Schmitt...

Lyz, 15 ans, vient d'intégrer une prestigieuse section ski-études du lycée de Bourg-Saint-Maurice. Fred, ex-champion et désormais entraîneur, décide de tout miser sur sa nouvelle recrue. Galvanisée par son soutien, Lyz s'investit à corps perdu, physiquement et émotionnellement. Elle enchaîne les succès mais bascule rapidement sous l'emprise absolue de Fred...


Il s'agit du premier long métrage de Charlène Favier, nommé dans plusieurs festivals en 2020 et 2021 notamment Cannes et Angoulême, il a remporté plusieurs prix dont le d'Ornano-Valenti au dernier Festival du cinéma Américain de Deauville et Noée Abita celui de la révélation féminine de l'année aux Lumières de la presse étrangères 2021.

Le film est sorti pour la réouverture des cinémas, ce mercredi 19 mai 2021, il a ainsi marqué mon retour dans les salles obscures qui m'avaient tant manqué.

Lors de son adolescence, Charlène Favier a subi des violences sexuelles dans le milieu du sport mais elle explique lors ses interviews qu'elle ne pensait pas que son premier film aborderai ce sujet. Elle affirme cependant qu'il ne s'agit pas d'une œuvre autobiographique car sa véritable histoire n'était pas dans le ski, qu'elle n'était pas Lyz et que sa famille était différente.

Si ce film a pu voir le jour et sortir en salles, c'est grâce au mouvement #Metoo, à la libération de la parole et aussi au témoignage de la patineuse Sarah Abitbol qui a dénoncé en janvier 2020 lors d'un entretien pour L'Obs les violences sexuelles dont elle a été victime par son entraîneur entre 1990 et 1992. Ce témoignage de violences subit dans le monde du sport a ouvert la porte à de nombreuses victimes.

Les personnages de Lyz et Fred sont très bien écrits, tout en nuances. On voit petit à petit l'emprise de Fred sur le corps de Lyz puis psychologique. On remarque le comportement de Fred, chaque geste jusqu'à la première agression. Lyz est totalement seule, son père est totalement absent, sa mère se décharge totalement de son rôle. Les scènes d'agression et de viol sont filmées de façon brute et réaliste, Lyz est sidérée, on assiste à ça sans pouvoir agir, on ressent sa souffrance, elle ne réussit à pas dire non, mais est-ce que ça aurait vraiment changé quelque chose ? Non, il sait qu'il franchit une ligne, son silence est assourdissant après chaque agression. L'une des scènes qui m'a le plus touché et celle de Lyz et sa mère à la fin. La fin redonne de l'espoir pour Lyz mais je trouve qu'elle arrive un peu trop rapidement.

Je trouve que c'est un film important de par son sujet. Noée Abita et Jérémie Renier sont vraiment épatants dans leur rôle, ils sont très justes. Je n'ai pas ressenti autant d'émotions que ce que je pensais en allant voir le film, c'est une déception sur ce point. Les scène de ski sont incroyablement bien filmées, Slalom est très beau visuellement. Le contraste entre la liberté qu'offre la montagne à Lyz et cette relation abusive qui l'emprisonne est saisissant. Un premier film réussi que je vous conseille.

3/5

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Merci pour ton commentaire, à très bientôt pour le prochain article :)