vendredi 23 avril 2021

Lecture #40 : Les sorcières de Pendle de Stacey Halls




Les sorcières de Pendle
 est le premier roman de l'autrice anglaise Stacey Halls. Elle a étudié le journalisme et a écrit entre autre pour The Guardian, The Independent, The Sun... The Familiars de son titre original, a été publié en Angleterre en 2019 où il a rencontré un grand succès. Chez nous, il a été publié en septembre 2020 aux Editions Michel Lafon


Résumé : Lancashire, Pendle, 1612. A 17 ans, Fleetwood Shuttleworth est enceinte pour la quatrième fois, après trois fausses couches. Lorsqu'elle croise le chemin d'Alice Gray, une jeune sage-femme qui connaît parfaitement les plantes médicinales, Fleetwood voit en elle son dernier espoir. Mais quand s'ouvre un immense procès pour sorcellerie à Pendle et qu'Alice se retrouve sur la liste des accusés, Fleetwood mettra tout en œuvre pour innocenter Alice afin de sauver sa vie et celle de son bébé. Le temps presse et trois vies sont en jeu. Etre une femme est le plus grand risque qui soit.



Il s'agit de mon premier roman historique, je préfère généralement les romans se déroulant de nos jours ou du moins au XXème et XXIème siècle.  Si l'histoire de Fleetwood et Alice est une fiction, tous les personnages mentionnaient dans le roman ont bel et bien existés et le procès des sorcières de Pendle a eu lieu en 1612. C'est ainsi qu'en cherchant quelques informations que j'ai découvert que Fleetwood Shuttleworth et son mari Richard ont eu huit enfants. Richard Shuttlewood a vécu jusqu'à l'âge de 111 ans ! Je vous laisse le lien de la page Wikipédia sur le procès des Sorcières de Pendle mais vous invite à le lire après avoir lu le roman, si vous souhaitez le lire.

Le langage est plus soutenu que ce que j'ai l'habitude de lire, ça m'a un peu décontenancé au départ, on ne s'exprime plus de la même manière qu'au XVIIème siècle. Mais je m'y suis rapidement habituée et ça n'a pas du tout gêné ma lecture. J'ai apprécié d'avoir le dictionnaire intégré, il y a quelques mots que je ne connaissais pas, c'est une fonctionnalité de la liseuse que j'adore.

Gawthorpe Hall, Lancashire (UK)



On apprend à faire la connaissance de Fleetwood, châtelaine à Gawthorpe Hall, elle n'avait que 12 ans lorsqu'elle a été mariée à Richard, de huit ans son aîné et on peut estimer que Fleetwood a eu de la chance que cette différence d'âge ne soit pas plus importante... Ils ont l'air d'avoir une belle relation, du moins de ce qu'elle nous raconte au départ et compte tenu de l'époque.




Le procès des sorcières de Pendle n'est pas le sujet principal du roman, il permet à Stacey Halls de contextualiser son roman et des thèmes qu'elle y traite. Le roman aborde notamment la condition des femmes à cette époque, la maternité, les obligations des femmes que l'on pourrait considérer comme privilégiées, la différence entre les classes sociales...

Fleetwood est un personnage très intéressant à suivre, au départ naïve et enfermée dans sa bulle de privilèges. Elle évolue d'une manière très intéressante, au fil des mois, elle va se révéler forte, indépendante et prête à tout pour ses convictions. Même si elle a à cœur de satisfaire les besoins de son mari, elle ne s'oublie pas pour autant et se bat pour ce qui lui semble juste, sans tenir compte des conséquences que cela pourraient avoir sur elle et le statut de son époux. Stacey Halls a réussi à faire de Fleetwood, une femme intelligente, volontaire, pleine de ressources et maîtresse de sa propre vie malgré ses obligations.


Alice est le second personnage féminin important du roman, c'est à son contact que Fleetwood va prendre conscience de nombreuses injustices du monde et grandir. Malgré leurs différences, Fleetwood et Alice vont développer une forte amitié.

Les autres personnages sont également bien développés, certains sont détestables, d'autres se révèlent surprenant. Tous ont un rôle à jouer dans cette histoire et aucun n'est mis de côté, même les plus insignifiants.

Si on ne peut pas dire du roman Les sorcières de Pendle qu'il est féministe, il nous montre une certaine sororité, des personnages féminins forts, les inégalités entre les hommes et les femmes et il met en avant le combat des femmes pour être autorisée à pratiquer la médecine. A l'époque, les femmes étaient rapidement accusée de sorcellerie alors qu'elles utilisaient des plantes pour soigner à l'instar des apothicaires. A l'époque d'une véritable chasse aux sorcières, de nombreuses femmes innocentes sont mortes sur de simples accusations.



"- D'où viennent toutes ces plantes ? De chez l'apothicaire de Padiham ?
- De chez plusieurs femmes que je connais.
- Des sages-femmes ?
- La plupart des femmes sont pleines de sagesse.
Je n'aurais su dire si elle cherchait à plaisanter.
- Peut-on leur faire confiance ? ai-je insisté.
- Selon le roi ? Non. Il les voue à l'obscurité. Pendant ce temps, les gens continuent à
tomber malade, à mourir, à avoir des enfants, alors que tout le monde ne bénéficie
pas des services du chirurgien royal. Le roi confond guérisseuses et sorcellerie."

Malgré un rythme assez lent, j'ai été happée et passionnée par cette histoire. Plus je repense à ce roman et plus je m'aperçois à quel point je l'ai aimé. Je voulais aussi mentionner cette couverture que je trouve splendide !

J'espère que vous vous laisserez embarquer par cette histoire comme je l'ai été.


"Si le diable est la pauvreté, la faim et la détresse, alors oui, je pense qu'elles côtoient le diable."

4 commentaires :

  1. Ah j'ai mis ce livre dans ma kindle. J'espère qu'un jour j'arriverai à le lire 🙈. En tout cas il a l'air vraiment bien.

    RépondreSupprimer
  2. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi si tu te lances 😊

    RépondreSupprimer
  3. Ce roman me tente beaucoup mais j'ai un peu peur qu'il tire en longueur mais comme toi j'ai craqué sur la couverture.
    Merci en tout cas pour ce retour dessus et vive les dictionnaires des liseuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tes réticences, si jamais tu te lances, n'hésite pas à me dire ce que tu en auras pensé :)

      Supprimer

Merci pour ton commentaire, à très bientôt pour le prochain article :)