jeudi 11 mars 2021

Lecture #36 : Darkness on the Edge of Town (Stranger Things)

Il y a plusieurs mois, je vous parlais dans cet article des préquels Stranger Things et en particulier Suspicious Minds qui s'intéresse à la jeunesse de Terry, la mère d'Eleven que j'avais beaucoup aimé.


Aujourd'hui, je vous présente Darkness on the Edge of Town écrit par Adam Christopher sorti en France le 6 juin 2019 aux Editions Lumen.


Résumé : le 26 décembre 1984, à Hawkins, alors que Hopper et Eleven passe les fêtes de fin d'année ensemble pour la première fois. Elfe remonte de la cave, un carton étiqueté "New-York" de la cave et demande à Jim de lui raconter cette histoire et ce que renferme cette boîte.

Après, quelques hésitations, Hopper se lance et lui raconte une enquête qui c'est déroulée durant l'été 1977, lorsqu'il était inspecteur à New-York.


Voilà le résumé que j'aurai préféré lire, j'aurai probablement été beaucoup moins déçue par ma lecture si ça avait été le cas et c'est pour cette raison que je vous le résume ainsi. Sans spoiler, je vais expliquer ma déception.


Sur Livraddict, le roman est catalogué dans les genres "science-fiction" et "horreur", mais, Darkness on the Edge of Town est un policier.

Voici le résumé que l'on trouve sur les sites revendeurs du roman :

Fêtes de fin d'année, Hawkins, 1984.

Le shérif Jim Hopper n'a qu'une envie : profiter tranquillement de son premier Noël en compagnie de celle qui est désormais sa fille adoptive. Mais la jeune Onze a d'autres projets. Malgré les protestations de Hopper, elle remonte un carton étiqueté " New York " de la cave, et l'assaille de questions : pourquoi le shérif a-t-il quitté Hawkins toutes ces années avant ? Pourquoi ne parle-t-il jamais de cette période de sa vie ? Et malgré ses réticences, Hopper entame l'histoire de la nuit à New York où, pour lui, tout a changé...

Été, New York 1977.

Le jeune policier commence une nouvelle vie après plusieurs années passées au Vietnam. Une vie de famille harmonieuse avec sa femme et sa petite fille, un tout nouveau poste d'enquêteur au NYPD... Tout semble aller à merveille jusqu'à une série de meurtres étranges, très ritualisés, qui lui sont en plus aussitôt retirés par le FBI. Furieux, le jeune homme décide d'enquêter quand même, et infiltre sous couverture un gang des rues. Mais bientôt, une immense panne de courant plonge la ville entière dans le noir... des ténèbres bien plus profondes que ce qu'aurait pu imaginer Hopper.


Nous sommes sur un pavé de 600 pages et j'ai failli abandonner ma lecture à plusieurs reprises. J'ai été au bout avec difficulté car je m'ennuyais, j'ai mis plus de deux semaines à le lire... Il n'y avait aucun des éléments que j'étais venue chercher en choisissant ce roman. Je cherche encore l'horreur et la science-fiction... Si je suis une adepte des thrillers, je suis moins cliente des purs policiers et c'est ce que nous avons ici. Il n'y a mon sens, aucun enjeu, pour la simple et bonne raison que nous savons que Jim a survécu, il n'y aucune tension quant à son sort et à celui des autres personnages. 

Dans le résumé, il est écrit "l'histoire de la nuit à New-York où pour lui, tout a changé" et en lisant ça, la première chose à laquelle j'ai pensé, c'est à la mort de sa femme et de sa fille. Je pensais réellement que nous allions découvrir ce qui leur est arrivé et ça n'est absolument pas le cas.

D'ailleurs, le fameux blackout, je l'ai attendu TOUT le roman ! Hors, sur les 600 pages, c'est à la toute fin que ça se produit, là encore, énorme déception. J'ai trouvé que le roman était bourré de longueurs et quand un rythme commence à l'installer. Bam ! Fin du chapitre, on se retrouve en 1984 avec Hopper et Elfe qui discutent... Alors certes, voir leur relation père/fille c'est mignon mais cette alternance 1984/1977 casse totalement le peu de rythme instauré et ces chapitres me sortaient totalement de l'histoire. D'ailleurs, s'il n'y avait pas ces chapitres, cette enquête aurait pu être un policier avec pour personnage un inspecteur s'appelant Pierre ou n'importe quel autre prénom car au final, nous en apprenons très peu sur le passé de Jim, tout est dans le résumé... J'ai apprécié le duo qu'il forme avec l'inspectrice Delgado, que j'ai beaucoup aimé.

Je suis déçue car j'attendais vraiment autre chose, je voulais en savoir plus sur Jim, son passé, son histoire mais nous en apprenons trop peu.

Je rappelle, qu'il ne s'agit que de mon ressenti et en sachant ce que je vous ai dit, vous apprécierez sans doute davantage ce roman. Il me reste à lire Runaway Max qui m'attend sagement dans la bibliothèque.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Merci pour ton commentaire, à très bientôt pour le prochain article :)