vendredi 25 septembre 2020

Lecture #33 : Midnight Sun // une déception



Midnight Sun ou la sortie surprise de cette année 2020 !


Midnight Sun, c'est l'histoire du premier tome de la saga Twilight, Fascination, racontait du point de vue d'Edward en lieu et place de celui de Bella.

Si vous ne le saviez pas, Stephenie Meyer avait commencé à l'écrire à la même époque que sa saga Twilight, mais de vilains pirates avaient dévoilé son travail, elle avait alors tout stoppé. Qui a envie de se faire pirater son travail en cours ? Personne.

Pour moi, Twilight est une saga de romans et films "doudou", j'ai découvert les romans juste avant la sortie du premier film, il y a plus de 11 ans (plus exactement le 07/01/2009, oui j'ai vérifié sur Allociné). Je m'étais ruée sur le premier tome dès que j'avais entendu parler du film, je l'ai dévoré ! J'ai acheté les 3 autres tomes dans la foulée et j'ai tout lu ! J'ai lu la saga trois fois, la dernière fois, c'était début 2019, j'avais pris beaucoup de plaisir à me replonger dans cet univers.



J'ai donc un attachement particulier à cette saga malgré ses défauts. J'étais très très enthousiaste à l'annonce de sa parution. Je me suis empressée de l'acheter quelques jours après sa sortie et j'ai été très surprise lorsque j'ai découvert qu'il était énorme (800 pages contre 520 pour Fascination).

Mais finalement, qu'est-ce que j'ai pensé de Midnight Sun ?

Cette lecture a été très pénible... J'ai mis un mois à le lire ! C'est énorme ! C'est limite si je me forçais pour le lire et j'ai failli abandonner plus d'une fois... Les chapitres sont très longs, ça manque de rythme, Edward est sans arrêt en train de geindre. Même si ça reste très intéressant d'avoir son point de vue, on comprend à quel point il est difficile pour lui de résister à Bella, à son sang.
Dans Fascination, Bella, elle-même n'arrive pas et ne peut pas appréhender cet aspect de celui dont elle est tombée amoureuse, et c'est normal, c'est une adolescente lambda.
  • "J'étais à peu près certaine de trois choses. Un, Edward était un vampire ; deux, une part de lui - dont j'ignore la puissance - désirait s'abreuver de mon sang ; et trois, j'étais follement et irrévocablement amoureuse de lui." Fascination, page 213

Même s'il était assez captivant d'être dans la tête d'Edward, j'ai trouvé l'ensemble très redondant, au bout de 3 fois, on a compris, tu veux la bouffer, détends-toi mec ! Qu'est-ce qu'il est chiant ! D'ailleurs, on se rend compte qu'Edward est vraiment vieux, je rappelle qu'il a 17 ans de puis 1918... Je vous laisse faire le calcul. De fait, j'ai trouvé sa façon de s'exprimer chiante, je ne trouve pas d'autre mot, c'est limite pompeux, et c'est normal puisqu'il a l'âge qu'il a (non, je tiens à vous faire travailler, ne me remercier pas). Mais du coup, il y a un gros décalage, il est censé être un lycéen de 17 ans, de toute façon il ne cherche pas à s'intégrer mais juste à passer inaperçu autant que possible, même si c'est un échec, les humains restent fasciner par lui et le clan Cullen sans comprendre pourquoi.



Ce tome fait que j'aime moins Edward qu'avant. J'ai toujours hésité entre la "team Edward" et la "team Jacob" et bien cette lecture ferait pencher la balance du côté de Jacob ! Malgré les pensées d'Edward, j'ai toujours du mal à comprendre pourquoi finalement il est tombé amoureux de Bella, je me demande vraiment ce qui l'a poussé vers elle en dehors du fait de ne pas pouvoir lire son esprit. Il pense sans arrêt à la quitter, ça m'a frappé car je ne pensais pas qu'il y songeait si tôt, il a énormément de pensées négatives envers sa relation avec elle. Il est très contradictoire entre ses paroles, ses gestes et ses pensées, si bien que j'ai eu de la peine pour elle. Il n'arrive pas à voir au-delà de sa condition de vampire et de celle de Bella. J'entends absolument tout sur le fait qu'ils ne devraient pas être ensemble, qu'il peut la tuer à toute instant, mais gars pourquoi tu ne lui as pas foutu la paix ! Oui, il explique ça par son égoïsme et tout mais j'ai vraiment du mal à avaler ça. J'ai eu l'impression qu'il restait avec Bella pour ne pas lui briser le cœur, par pitié, quand bien même il disait/pensait ne pas pouvoir vivre sans elle notamment à la fin, lorsqu'ils sont à l'hôpital. Par moment, il va se laisser aller au bonheur et à l'amour et quelques instants après le pessimisme revient en force. Edward a une très faible opinion de lui, il pense ne pas mériter d'être aimé et c'est pour lui inconcevable que Bella l'aime et l'accepte tel qu'il est.
  • "Après tout, quelle importance si je partais, puisque Bella ne me verrait jamais comme je souhaitais qu'elle me voie ? Puisqu'elle ne m'estimerait jamais digne d'être aimé ? Un coeur mort et gelé pouvait-il se briser ? J'eus l'impression que le mien, oui." Midnight Sun, page 139
  • "Je pensais surtout à l'amour partagé. Il était impossible qu'elle éprouve celui que j'avais pour elle, si accablant, dévorateur et dévastateur qu'il aurait sûrement réduit en miettes son corps frêle." Midnight Sun, page 263
Il était également intéressant de découvrir l'esprit de Charlie qui n'est d'ailleurs pas très éloquent. On apprend un peu plus de choses sur les Cullen, sur la passé d'Edward mais rien de significatif et c'est vraiment dommage que cet aspect n'ait pas été plus approfondi.

Dans l'ensemble, cette lecture est une déception, je pense qu'il aurait été plus intéressant d'avoir un tome qui regroupe l'entièreté de l'histoire avec les moments forts de la saga du point de vue d'Edward avec d'avantage d'éléments sur les Cullen. Il serait intéressant de se retrouver en Italie avec les Volturi, par exemple. Là, c'est trop répétitif, Edward est torturé, il broie du noir tout le temps... J'en viens même à me demander ce que Bella a pu lui trouver, hormis sa grande beauté, sans parler de son comportement de harceleur, il faut appeler un chat un chat. Je ne pense pas réagir de la même façon que Bella, si on m'avouait être venu dans ma chambre pour me regarder dormir durant des jours et des jours...  Midnight Sun aurait gagné à être plus court. Dommage.

4 commentaires :

  1. Franchement, je passe ! Je ne vois pas trop l'intérêt de sortir ce titre autant d'années après la saga.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah en tant que fan, j'étais contente qu'il soit enfin publié même si au final je suis déçue ˆ Je sais que d'autres l'ont adoré

      Supprimer
  2. Coucou ce livre me tente pas du tout. Apparemment je rate rien 😉.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, si de base il ne te tente pas, c'est sur qu'il vaut peut être mieux passer son chemin. Mais à l'inverse, je sais qu'il y a aussi beaucoup de personnes qui l'ont bien plus apprécié et même dévoré ˆ

      Supprimer

Merci pour ton commentaire, à très bientôt pour le prochain article :)